Revue de presse octobre 2020

AGRICULTURE & CHANGEMENT CLIMATIQUE

S’adapter au changement climatique : appétent même épié, le plantain séduit par sa souplesse d’exploitation-source Terre Net (21/09/2020)

Dans une série de six vidéos publiées sur la chaîne Youtube de la chambre régionale d’agriculture Grand Est, le groupe Herbe et fourrages Grand Est présente plusieurs espèces fourragères adaptées au changement climatique Premier focus sur le plantain.

http://www.web-agri.fr/conduite-elevage/culture-fourrage/article/le-plantain-appetent-meme-epie-et-souple-d-exploitation-1178-172124.html#xtor=EREC-106-2[LMA-elevage]-20200922&sd_source=&sd_id=

AGRICULTURE & QUALITE DES EAUX (vidéos)          

Culture expérimentale de silphie sur le plateau de Vicherey-Beuvezin-mai 2020

Le 25 mai 2020 mai a vu se concrétiser le projet d’expérimentation de culture de la silphie sur le plateau de Vicherey-Beuvezin. Tout en répondant aux enjeux de protection des eaux du plateau, cette plante cultivée choisie pour ses potentialités multiples pourrait en effet remplacer avantageusement le maïs pour l’alimentation de l’usine de méthanisation, voire pour d’autres utilisations.

https://www.youtube.com/watch?v=3Gj4PSL_iuc

Désherbage mécanique du maïs en Alsace

La Chambre d’Agriculture mène des actions sur l’ensemble de la zone vulnérable alsacienne à travers l’opération Agr’Eau Alsace qui couvre quasiment l’ensemble de la plaine, et des actions plus spécifiques sur les captages d’eau potable, dont les captages Ermes, et certains bassins versants prioritaires : au niveau des enjeux nitrates, phytosanitaires, voire les deux. L’objectif est d’améliorer la qualité des eaux souterraines et de surfaces. Vers Rittershoffen dans le nord-est du Bas-Rhin, un agriculteur a investi dans un système de désherbage mécanique de précision.

https://www.phr.fr/video/un-desherbage-mecanique-de-precision-et-grand-debit-de-chantier

Des lentilles pour préserver les captages Dans le cadre d’actions de préservation de zone de captage en Lorraine, les Chambres d’agriculture travaillent ensemble à une valorisation de ces espaces. La lentille, une culture à faible impact environnemental, offre une alternative aux cultures traditionnelles ainsi que des débouchés en circuits courts.

https://www.youtube.com/watch?v=6JJfrdssMaI

ALTERNATIVES AUX PHYTOS

La Lettre@PIC, du dispositif ECOPHYTOPIC (protection Intégrée des Cultures) un concentré d’infos sur les solutions alternatives aux phytos….Numéro 56

https://40kxx.r.ag.d.sendibm3.com/mk/mr/Eww4FpBnDECAKIngv0QbWoAZdpM-Y98RVRoCIyOyF0Ra1WFa8lgGgBj4HRfeYV85eFdKIMf7lbuM6HtvUNS8MSseVEXHLV4Q_NIMTljQle7T5XUUOlg

Quel outil pour désherber comme un glyphosate? Source Entraid’ (22/10/2020)

Remplacer un désherbage en plein au glyphosate par une opération de travail du sol soulève de nombreuses questions. Explications avec Arvalis.

https://www.entraid.com/articles/quel-outil-pour-desherber-comme-un-glyphosate-dechaumeur-sclapeur-arvalis-lemken?utm_source=Newsletter267EntraidAbonnes&utm_medium=LienArticle&utm_campaign=Newsletter22octobre2020

CULTURES BNI

Du miscanthus pour remplacer la paille-Source Agri Mutuel (13/10/2020) Cultivé pour sa biomasse, le miscanthus est une graminée pérenne à forte croissance. Très absorbant, il donne d’excellent résultats en litière malaxée et reste longtemps en place.

https://www.agri-mutuel.com/elevage/du-miscanthus-pour-remplacer-la-paille/

EDITION

Un avenir pour nos abeilles et nos apiculteurs

Dans cet ouvrage, les auteurs questionnent les pratiques apicoles et agricoles, l’environnement sanitaire et réglementaire de l’apiculture, les recherches scientifiques en cours, pour mettre en avant les solutions vertueuses permettant d’aider les abeilles à mieux vivre, se nourrir, se reproduire.

https://www.inrae.fr/actualites/avenir-nos-abeilles-nos-apiculteurs-0

ELEVAGE

Arbres fourragers : A. Messéan (02) : « Un complément de fourrage pour combler le déficit en herbe »-source Terre-Net (09/10/2020)

Certains éleveurs remettent au goût du jour l’utilisation des arbres comme fourrages pour nourrir leur troupeau. C’est le choix d’Adrien Messéan, polyculteur-éleveur dans l’Aisne. Pour combler le déficit en herbe et éviter d’épuiser ses prairies, son troupeau de Limousines se régale de feuilles d’arbres d’août à octobre. Une technique qui permet aussi de diversifier les apports alimentaires et d’apporter des éléments nutritifs différents.

http://www.web-agri.fr/conduite-elevage/culture-fourrage/article/adrien-messean-les-arbres-fourragers-un-complement-de-fourrages-pour-combler-le-deficit-en-herbe-1178-172322.html#xtor=EREC-106-2[LMA-elevage]-20201013&sd_source=&sd_id=

Le bien-être animal, une réalité encore floue pour les consommateurs-source Web agri (08/10/2020)

Déjà importants, les débats sociétaux sur l’élevage ont été ravivés par la crise sanitaire et les consommateurs de plus en plus inquiets quant à l’impact de leur consommation sur la perte de biodiversité et la diffusion de maladies. Référendum pour les animaux, proposition de loi en faveur du bien-être animal, l’élevage français est sommé de revoir son organisation jugée trop « industrielle », alors que la notion de bien-être animal reste, dans sa traduction concrète, mal connue des consommateurs français.

http://www.web-agri.fr/actualite-agricole/politique-syndicalisme/article/le-bien-etre-animal-une-realite-encore-floue-pour-les-consommateurs-1145-172581.html#xtor=EREC-106-2[12]-20201008&sd_source=&sd_id=

GLYPHOSATE

Glyphosate : l’Anses publie les résultats de son évaluation comparative avec les alternatives non chimiques disponibles-source Cultivar (12/10/2020)

Dans le cadre du plan de sortie du glyphosate engagé par le gouvernement, l’Anses a lancé une évaluation des alternatives non chimiques à cet herbicide dont les résultats ont été rendus publics le 9 octobre 2020. L’usage de la substance est dorénavant restreint aux situations où le glyphosate n’est pas substituable à court terme. Ces restrictions sont désormais prises en compte par l’Agence pour délivrer les autorisations de mise sur le marché des produits à base de glyphosate.  

https://www.anses.fr/fr/content/glyphosate-l’anses-publie-les-résultats-de-son-évaluation-comparative-avec-les-alternatives

Ré-homologation à la baisse pour le glyphosate-source Entraid’ (21/10/2020).

De nouvelles restrictions d’usage s’appliquent au fil du renouvellement d’autorisation de mise sur le marché des herbicides à base de glyphosate. Il ne reste que quelques mois pour s’y préparer.

https://www.entraid.com/articles/re-homologation-a-la-baisse-pour-le-glyphosate-anses-amm-herbicide-desherbage-mecanique?utm_source=Newsletter267EntraidAbonnes&utm_medium=LienArticle&utm_campaign=Newsletter22octobre2020

INNOVATION TECHNOLOGIQUE

Focus sur un prototype de robot de désherbage mécanique :

https://www.cultivar.fr/sequiper/deleplanque-innove-pour-la-filiere-betteraviere

Parmi les 3 nouveautés, le robot autochargeuse Lely laisse certains perplexes-source web agri 07/10/2020

Entre la faucheuse autochargeuse autonome, le séparateur d’effluents et le nouvel outil de pilotage en élevage, découvrez et donnez vous aussi votre avis sur ces nouveaux concepts en robotique et gestion de données agricoles.

http://www.web-agri.fr/machinisme-batiment/recolte-fourrages/article/le-tout-nouveau-robot-autochargeuse-de-lely-laisse-les-eleveurs-perplexes-2860-172664.html#xtor=EREC-106-2[12]-20201008&sd_source=&sd_id=

Valoriser nos arbres et arbustes en alimentation animale : une solution d’avenir ?

Pour faire suite à une formation récente sur les fourrages ligneux organisée par Gaïa Formation et l’Association Française d’Agro-Foresterie, la mission eau a souhaité apporter quelques éléments essentiels d’un argumentaire en faveur de la valorisation des arbres et arbustes en alimentation animale.  

Pratiquée depuis le néolithique, l’utilisation des fourrages dits ligneux, pour alimenter le bétail est aujourd’hui encore d’actualité sur les 5 continents. En France, les réflexions liées à la transition agro-écologique de l’agriculture et au changement climatique incitent à remettre à l’honneur de telles pratiques.

A une période de l’année où la moitié de la surface fourragère n’est plus exploitable, arbres, arbustes et lianes peuvent en effet présenter pour les éleveurs des sources d’alimentation appréciables. L’utilisation de leurs feuilles et rameaux, ressources alimentaires accessibles à moindre coût, permettent notamment en effet pour les ovins, caprins ou bovins :

  • l’économie des fourrages secs que l’éleveur pourra valoriser à des périodes plus tardives de l’année,
  • la compensation du manque de fourrage herbacé,
  • la préservation de l’autonomie fourragère.
Les chèvres apprécient la diversification de leur régime apportée par le frêne !

Pour apporter une réponse au plus près des besoins du troupeau, la valorisation des arbres et arbustes fourragers peut revêtir une diversité d’approches, que ce soit dans le mode de traitement de la végétation, ou de distribution aux animaux. De très nombreuses essences courantes dans notre environnement quotidien, telles que le frêne, le saule, le tilleul, la clématite, le lierre, l’aubépine, le prunellier….sont pour cela à notre disposition.

Opérer cette transition pour une exploitation amène d’abord à se questionner au préalable sur l’ensemble des objectifs recherchés (performance, santé et bien-être animal) pour mettre en place un système pertinent.

Ainsi, on pourra  choisir de valoriser l’existant par exemple en restaurant de vieux arbres taillés en têtard (ou « en trogne ») pour les revitaliser et augmenter la production de rejets.

Dans une vision d’avenir, on pourra aussi décider d’implanter une haie offrant à la fois des arbres de haut jet pour le bois d’œuvre et l’ombre et des arbustes pour le fourrage. Les essences choisies, adaptées à nos conditions de sol et de climat, devront offrir une bonne appétence, une valeur fourragère intéressante, une facilité d’exploitation et des repousses vigoureuses.

Une haie mêlant arbres de haut jet et arbustes récemment implantée en vue des besoins de l’exploitation
Cette haie ancienne pourra être valorisée pour l’alimentation du bétail

Dans cette optique, les taillis à très courte rotation peuvent permettre d’offrir à la pâture une parcelle dédiée (exemple du mûrier blanc):

https://www.youtube.com/watch?v=hCU2m_dWb64

Les plantations peuvent être envisagées au sein ou en bordure de l’espace agricole.

Dans la logique de l’exploitation concernée, les choix devront également porter sur les modalités d’alimentation des animaux :

  • broutage direct : les animaux consomment directement le feuillage sur l’arbre ou l’arbuste,
  •  affouragement en vert à l’auge : on amène les branches fraîchement coupées à des animaux en stabulation ,
  • rame au sol : les branches coupées sont disposées sur le sol à l’endroit où elles de la coupe pour les faire consommer par les animaux,
  • affouragement en foin d’arbre : on constitue des stocks de branchages en fagots par exemple et on les laisse sécher pour un affouragement ultérieur.

Les troupeaux apprécient naturellement ces ressources alimentaires. En élevage, il faudra les encourager à tirer profit optimal du mélange herbe et rameaux ou broussailles, dont certaines ont une valeur alimentaire comparable à une bonne herbe de prairie, voire des vertus médicinales.

L’utilisation de l’arbre en affouragement relève donc d’une véritable logique d’exploitation et offre des possibilités multiples, qui permettent de s’ajuster au mieux aux réalités technico-économiques. Cette approche propose de nombreux avantages, dont tous ne sont pas abordés ici (notamment rôle dans  la régulation thermique et la productivité des prairies). Son intérêt en matière de résilience climatique, de biodiversité ou de qualité de l’eau sont autant de critères supplémentaires qui peuvent conduire à le valoriser dans les exploitations agricoles. Autant d’atouts qui pourraient tendre à en faire une solution d’avenir.

Pour toute demande de précision ou de contacts, n’hésitez pas à contacter la mission eau!

-Clichés mission eau-

Revue de presse septembre 2020

AGRICULTURE & CHANGEMENT CLIMATIQUE

S’adapter au changement climatique : appétent même épié, le plantain séduit par sa souplesse d’exploitation-source Terre Net (21/09/2020)

Dans une série de six vidéos publiées sur la chaîne Youtube de la chambre régionale d’agriculture Grand Est, le groupe Herbe et fourrages Grand Est présente plusieurs espèces fourragères adaptées au changement climatique Premier focus sur le plantain.

EAU

Créer un forage sur son exploitation : la procédure à suivre-source Terre Net (02/09/2020)

Un expert de cette question question détaille les démarches administratives à effectuer pour la création d’un forage.

http://www.web-agri.fr/machinisme-batiment/batiment-traite/article/creer-un-forage-sur-son-exploitation-la-procedure-a-suivre-1157-171643.html

PAC

Le débat public sur l’agriculture et la PAC est relancé-source Actu Environnement (01/09/2020)

Après avoir été interrompu par la crise sanitaire début avril, le débat public sur l’agriculture et la politique agricole commune (PAC) 2021-2027 est relancé par la Commission nationale du débat public (CNDP).

https://www.actu-environnement.com/ae/news/Debat-public-agriculture-pac-36014.php4#xtor=ES-6

PHYTOS

L’Inrae et l’Institut technique de la betterave présentent leurs recherches pour trouver, d’ici trois ans, des alternatives aux néonicotinoïdes. La filière pourrait bénéficier d’une dérogation jusqu’en 2024 au grand dam des défenseurs de l’environnement. source Actu Environnement (22/09/2020)

https://www.actu-environnement.com/ae/news/Alternatives-neonicotinoides-betteraves-derogation-indemnisation-36141.php4#xtor=ES-6

PRATIQUES CULTURALES

Plantes exotiques envahissantes : gestion intégrée en agriculture-source Ecophytopic(16/07/2020)

Définition des espèces exotiques envahissantes et réglementation de leur usage en agriculture.

https://ecophytopic.fr/pour-aller-plus-loin/plantes-exotiques-envahissantes-gestion-integree-en-agriculture?utm_source=sendinblue&utm_campaign=Lettre__PIC_multifilire_n54&utm_medium=email

REGLEMENTATION PHYTOS

Changement de classement toxicologique pour le métaldéhyde-Source Cultivar Elevage (01/09/2020)

Employé depuis très longtemps par les agriculteurs, le métaldéhyde était jusqu’à présent sans classement. Il évolue et passe en catégorie cancérogène, mutagène et toxique pour la reproduction. L’agriculteur pourra être amené à modifier ses locaux de stockage de produits phytosanitaires pour respecter la réglementation.

https://www.cultivar.fr/legislation/changement-de-classement-toxicologique-pour-le-metaldehyde

TRANSITION AGRO-ECOLOGIQUE

Plan de relance : 30 milliards dédiés à la transition écologique-source Actu environnement (04/09/2020)

La Premier ministre a dévoilé le contenu du plan de relance dédié à la transition écologique : 11 Md€ pour les transports, 9 Md€ pour l’industrie-énergie, 7,5 Md€ pour le bâtiment-logement et 1,2 Md€ pour l’agriculture. Des dépenses engagées sur deux ans.

https://www.actu-environnement.com/ae/news/plan-relance-environnement-transition-ecologique-contenu-36030.php4#xtor=ES-6

SOCIETE

Pourquoi le Référendum d’Initiative Partagée (RIP) sur la cause animale dérange les syndicats agricoles- (source Pleinchamps 24/09/2020)

A l’initiative de trois grands patrons du digital, la pétition pour un référendum d’initiative partagée (RIP) sur la cause animale dérange les syndicats agricoles. Ils voient dans cette démarche une étape vers la fin de l’élevage en France et dénoncent les intérêts financiers des promoteurs du référendum, dont Xavier Niel, dans les start-up de viande artificielle.

https://www.pleinchamp.com/actualite/fausse-viande-et-fin-de-l-elevage-pourquoi-le-rip-derange-les-syndicats-agricoles

Revue de presse août 2020

EAU

79 départements concernés par des restrictions d’eau-source Cultivar élevage (25/08/2020)

Le ministère en charge de l’Environnement a mis à jour l’ensemble des états des arrêtés de limitation des usages de l’eau. Au 25 août 2020, 79 départements sont concernés par au moins un arrêté préfectoral limitant certains usages de l’eau au-delà de la vigilance.

https://www.cultivar.fr/sinformer/79-departements-concernes-par-des-restrictions-deau

ELEVAGE

Quelles alternatives pour les litières face au manque de paille ? source Cultivar Elevage (19/08/2020)

Face au manque de paille dans de nombreuses régions, des alternatives à la paille pour les litières peuvent être mises en place. À noter, tout de même, que selon les espèces, les conditions climatiques, les types de bâtiments d’élevage, le remplacement de la paille par ces produits pourra être partiel ou total. 

http://www.mon-cultivar-elevage.com/content/quelles-alternatives-pour-les-litieres-face-au-manque-de-paille

Système tout herbe, sans concentrés-V. Delargillière (60) : « Avec la sécheresse, je revois mes choix techniques »

Quand on est en système tout herbe, sans céréales ni concentrés, la météo est scrutée avec attention car les conséquences d’une sécheresse peuvent être considérables. Vincent Delargillière, éleveur bio de 110 vaches laitières dans l’Oise, a dû faire face à cette situation cet été et prendre des décisions pour s’adapter. Il a également décidé de revoir certains choix techniques afin de mieux pouvoir faire face à ces sécheresses appelées à se répéter.

ENERGIES RENOUVELABLES

L’agriculture indispensable à la production d’énergie renouvelable-source Cultivar Elevage (28/07/2020)

Alors que les enjeux de lutte contre le réchauffement climatique et de transition énergétique appellent à renforcer le développement des énergies renouvelables, l’agriculture joue un rôle pivot.

https://www.cultivar.fr/sinformer/lagriculture-indispensable-la-production-denergie-renouvelable

FONCIER

Renouvellement, prix, résiliation… : 10 mesures pour rénover le bail rural-source Terre Net(22/07/2020)

Après six mois de mission d’information, la commission des lois de l’Assemblée nationale a présenté, mercredi 22 juillet 2020, un rapport visant à dépoussiérer le cadre juridique des baux ruraux. Parmi les propositions, certaines visent à assouplir les conditions de résiliation, à limiter le renouvellement à trois fois, à laisser les preneurs et propriétaires à davantage de liberté contractuelle, tout en imposant la rédaction d’un écrit et d’un état des lieux.

PRODUITS PHYTOS

Néonicotinoïdes : 2021, le retour pour les betteraves françaises-source Techniques de l’Ingénieur (14/08/2020)

Pour soutenir les acteurs de la filière betterave-sucre, le ministre de l’Agriculture propose un plan d’action afin de sécuriser les plantations et l’approvisionnement des sucreries. Il veut réautoriser les semences enrobées d’insecticides de la famille des néonicotinoïdes pour les semis du printemps 2021, possiblement jusqu’en 2023. Les professionnels se réjouissent, les ONG s’insurgent.

https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/neonicotinoides-2021-le-retour-pour-les-betteraves-francaises-82785/?utm_campaign=/72/WP/AY4ENVI

L’agroéquipement aura besoin d’une période de transition pour adapter ses usines- source Terre Net(22/07/2020)

Les résultats de l’étude menée par Axema indiquent qu’une période de transition sur le long terme est nécessaire pour accompagner la démarche. Les industriels manquent de moyens pour adapter leurs outils de production et augmenter les volumes produits. Fusionner les entreprises, créer un label spécifique, rendre le métier plus attractif, former les agriculteurs… des leviers existent pour recentrer le secteur autour de l’agro-écologie. Sans oublier la participation financière de l’État pour subventionner les investissements.

L’Anses annule le consortium chargé des évaluations toxicologiques du glyphosate- source Cultivar Elevage (24/07/2020)

Face aux critiques, l’Anses annonce le retrait du consortium créé pour évaluer la dangerosité du glyphosate dont la réévaluation est prévue en 2022.

https://www.cultivar.fr/sinformer/lanses-annule-le-consortium-charge-des-evaluations-toxicologiques-du-glyphosate

PRATIQUES CULTURALES

Gaec Roux (44)-On choisit le semis à la volée pour une meilleure implantation des prairies source Terre Net(07/08/2020)

Agriculteur en Loire-Atlantique, Pascal Roux a entamé une réflexion avec son ETA pour semer ses prairies à la volée via une adaptation maison du semoir. Au terme de la première année, la production fourragère abondante le confirme dans sa démarche.

http://www.web-agri.fr/machinisme-batiment/recolte-fourrages/article/on-choisit-le-semis-a-la-volee-pour-une-meilleure-implantation-des-prairies-2860-170807.html

Revue de presse juillet 2020

CLIMAT

Un Conseil européen crucial pour la relance climatique-source Actu Environnement (20/07/2020)

Les États membres sont réunis à Bruxelles depuis trois jours pour tenter de trouver un accord sur le plan de relance post-Covid dont 30 % des fonds devraient être consacrés au climat.

https://www.actu-environnement.com/ae/news/conseil-europeen-relance-climatique-35867.php4#xtor=ES-6

Convention citoyenne pour le climat Les mesures agricoles pourraient être adoptées par Emmanuel Macron-source Terre Net (29/06/2020)

Le président de la République, qui a reçu le 29 juin les citoyens de la Convention pour le climat, s’est dit prêt à reprendre 146 mesures sur les 149 proposées, incluant par conséquent les propositions relatives à l’agriculture.

CULTURES

Hauts-de-France et Grand Est : une production d’herbe très déficitaire-source Agri Mutuel (01/07/2020)

Si la pousse de l’herbe au niveau national s’avère dans la norme pour cette période de l’année par rapport à la pousse de référence, de fortes disparités sont à noter. Les régions Hauts-de-France et Grand Est affichent un déficit marqué, alors que celles du sud de la France sont plutôt en excédent.

https://www.agri-mutuel.com/elevage/hauts-de-france-et-grand-est-une-production-dherbe-tres-deficitaire/

EXPERIMENTATION

La culture en bande testée par des Néerlandais-source Cultivar (15/07/2020)

Pour améliorer la biodiversité dans les parcelles afin de profiter au maximum de ses services sur les cultures, l’université de Wageningen mène des essais depuis 2014. Les résultats sont encourageants.  

https://www.cultivar.fr/sinformer/la-culture-en-bande-testee-par-des-neerlandais

RESTRICTIONS D’EAU

Des mesures de restriction d’eau dans 33 départements-source Terre Net (17/07/2020)

33 départements sont actuellement concernés par des mesures de restriction de l’usage de l’eau, dont 5 en situation de crise localisée. Dans l’est de la France, le niveau des nappes est bas et la tendance est orientée à la baisse.

https://www.pleinchamp.com/actualites-generales/actualites/des-mesures-de-restriction-d-eau-dans-33-departements/#xtor=ES-9-[newsletter]-20200717-[1010_La recherche en pratique-article_semaine_en_bref]

FILIERES

Comparaison des systèmes laitiers-Produire moins de lait pour vivre mieux : la stratégie à adopter, selon le CIVAM-source Terre Net (29/06/2020)

En comparant les résultats technico-économiques de 2008 à 2017 des fermes laitières conventionnelles contre celles en agriculture durable du Grand Ouest, le CIVAM l’affirme : les systèmes herbagers sont plus performants et durables. Contrairement aux idées reçues, le fait de produire moins de lait ne pénalise pas leur résultat final.

Conjoncture : la filière laitière se redresse- Source Cultivar Elevage- (15/07/2020)

http://www.mon-cultivar-elevage.com/content/la-filiere-laitiere-se-redresse

Un avenir moins tourmenté en perspective-Source Cultivar Elevage- (13/07/2020)

Après une forte période de turbulence, les perspectives s’améliorent pour la filière laitière française, constate Benoît Rouyer du Cniel. Dans sa note de conjoncture, l’expert passe en revue différents éléments : les prix des produits laitiers industriels remontent, la collecte baisse, les exports français ont relativement bien résisté. Pour autant, « les perspectives sur le second semestre 2020 restent difficiles à cerner ».

https://www.agri-mutuel.com/elevage/un-avenir-moins-tourmente-en-perspective/

Filière ruminants : les Français vont-ils continuer à manger autant français ? Source Cultivar Elevage- (13/07/2020)

Après le confinement et ses impacts sur la filière des ruminants, FranceAgriMer pose les questions sur l’évolution du marché pour les prochains mois. 

http://www.mon-cultivar-elevage.com/content/les-francais-vont-ils-continuer-a-manger-autant-francais

GOUVERNANCE

Jean Castex ou la transition écologique par l’industrie et les territoires-Source Actu Environnement (15/07/2020)

Le chef du Gouvernement a présenté sa déclaration de politique générale devant les députés. 20 Md€ du plan de relance seront dédiés à la transition écologique qui passera par une transformation de l’appareil productif et par les territoires.

https://www.actu-environnement.com/ae/news/jean-castex-declaration-politique-generale-ecologie-35842.php4#xtor=ES-6

PAC

Accord politique pour garantir deux ans de transition avant la nouvelle Pac- source Agri Mutuel (30/06/2020)

Les négociateurs du Parlement européen et du Conseil sont tombés d’accord pour prolonger de deux ans l’application de la Politique agricole commune (Pac), afin d’assurer la transition dans l’attente de la réforme en négociation, a annoncé mardi l’assemblée.

https://www.agri-mutuel.com/politique-economie/accord-politique-pour-garantir-deux-ans-de-transition-avant-la-nouvelle-pac/

Revue de presse juin 2020

AIDES

L’Agence de l’eau Rhin-Meuse veut élargir ses aides pour accompagner la reprise-Source Actu Environnement

Le conseil d’administration de l’Agence de l’eau Rhin-Meuse a adopté son plan d’aide « Eau 2021 » pour stimuler la relance de l’activité économique du secteur de l’eau.

https://www.actu-environnement.com/ae/news/agence-rhin-meuse-aides-reprise-35697.php4#xtor=ES-6

ALIMENTATION

De la ferme à la table : moins de pesticides, plus de numérique-source Techniques de l’ingénieur

La Commission européenne a présenté sa stratégie “De la ferme à la table” pour un système alimentaire “juste, sain et respectueux de l’environnement”. Le texte doit désormais être approuvé par le Parlement et le Conseil européen. Lumière.

https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/de-la-ferme-a-la-table-moins-de-pesticides-plus-de-numerique-79861/?utm_campaign=/72/WP/AY4ENVI

Des sénateurs veulent développer massivement les légumineuses en France-source Agri Mutuel.

Les sénateurs Françoise Cartron et Jean-Luc Fichet ont présenté, jeudi 28 mai 2020, un rapport de la délégation à la prospective du Sénat sur l’enjeu « sanitaire, social, territorial et environnemental » d’une alimentation plus durable. En tête de leurs 20 propositions : une stratégie d’autonomie protéique via un développement massif des légumineuses en France, quitte à réduire la production de viande bovine et consacrer moins de surfaces à l’élevage.

https://www.agri-mutuel.com/politique-economie/des-senateurs-veulent-developper-massivement-les-legumineuses-en-france/

BIO

Élevage laitier-Se convertir à la bio : quels éléments à avoir en tête ? source Terre Net

Quand on réfléchit à une conversion en bio, beaucoup de questions se posent : quels effectifs par rapport à la SAU ? Quel litrage ? Le système existant est-il adapté ou faudra-t-il modifier les bâtiments et le parcellaire ? Conseiller d’élevage spécialisé en bio chez Eilyps, Frédéric Touchais liste les impacts d’une conversion à garder en tête.

BIODIVERSITE

Mettre en avant les initiatives des agris en faveur des oiseaux-source Terre Net

Porté par la LPO, le programme « Des terres et de ailes » met en avant les initiatives en faveur des oiseaux au sein des exploitations agricoles. Pas moins de 480 agriculteurs y ont adhéré depuis son lancement en 2018. Une démarche qui démontre également le rôle de l’avifaune en tant qu’auxiliaire des cultures. Exemples dans le Loir-et-Cher et en Seine-Maritime.

CLIMAT

Convention citoyenne pour le climat : quel avenir pour ses 150 propositions ? source Actu-environnement

Les propositions des 150 citoyens de la Convention climat ne sont pas nouvelles mais elles ont fait consensus. Cela suffira-t-il à les faire adopter par référendum ou par la loi ? L’incertitude et le scepticisme sont de mise.

https://www.actu-environnement.com/ae/news/convention-citoyenne-climat-application-mesures-35688.php4#xtor=ES-6

FILIERES

L’explosion de la production de lait bio va-t-elle faire évoluer le modèle ? -source Agri Mutuel.

Si les deux premières vagues de conversions dans la filière laitière biologique étaient surtout le fait de la production, la troisième vague, qui intervient depuis 2016, est soutenue aussi par la transformation et l’aval de la filière, signe d’un véritable changement d’échelle qui ne va pas sans susciter d’interrogations quant au modèle de développement souhaitable à l’avenir.

https://www.actu-environnement.com/ae/news/convention-citoyenne-climat-application-mesures-35688.php4#xtor=ES-6

PHYTOS

Etat des lieux des ventes et des achats de produits phytopharmaceutiques en France en 2018 -source site Ecophytopic

Lancé en 2008 et révisé depuis à deux reprises, le plan Écophyto vise une réduction des utilisations, risques et impacts des produits phytopharmaceutiques. Depuis juin 2018, le Gouvernement s’est engagé à sortir du glyphosate d’ici 2020 pour les principaux usages pour lesquels des alternatives existent et d’ici 2022 pour l’ensemble des usages.

Un état des lieux annuel des ventes et des achats de produits phytopharmaceutiques et de glyphosate en France est établi d’après les données de la Banque nationale des ventes réalisées par les distributeurs de produits phytopharmaceutiques (BNV-D). La BNV-D compile l’ensemble des ventes de produits phytopharmaceutiques réalisées par les distributeurs (voir méthodologie).

Les données de cette base, tout comme les résultats publiés, concernent les quantités de substances actives contenues dans les produits phytopharmaceutiques et ne tiennent pas compte des adjuvants. Les quantités de substances actives vendues ou achetées ne reflètent pas forcément le lieu, la quantité appliquée ou la période d’application des traitements (possibilité de constitution de stocks, rattachement de l’acheteur au code postal de son siège d’exploitation).

https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/sites/default/files/2020-05/datalab_essentiel_215_prod_phytopharma_glyphosate_2018_mai2020.pdf

Tour d’horizon et travaux de l’ANSES-source site Ecophytopic

le glyphosate est une substance active utilisée dans des produits herbicides approuvée par l’Union européenne jusqu’en décembre 2022. La France intervient dans la réévaluation de cette substance pour statuer sur une nouvelle approbation. Par ailleurs, en 2018, la France a lancé un plan national de sortie du glyphosate visant à mettre fin à ses principaux usages d’ici fin 2020. Dans ce contexte, l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire
de l’Alimentation, de l’Environnement et du TRravail ) mène un ensemble de travaux relatifs à cette substance active et aux produits la contenant. Tour d’horizon des missions de l’Agence.

https://www.anses.fr/fr/content/glyphosate-6

POLLINISATEURS

Participez à la mission messicoles-pollinisateurs 2020 ! source Tela Botanica

Tela Botanica et l’Opie (Office pour les insectes et leur environnement) vous proposent une seconde édition de la mission spéciale autour des « habitantes des moissons ». Ces plantes sont pour certaines très menacées par l’intensification de l’agriculture et certaines informations, comme les insectes qui les pollinisent, sont parfois mal connues… Nous avons donc besoin de vous ! Votre mission, si vous l’acceptez, sera de “Spipoller “sur des plantes messicoles.

https://www.tela-botanica.org/2020/05/participez-a-la-mission-messicoles-pollinisateurs-2020/

Revue de presse mai 2020

AGRICULTURE ET TERRITOIRES

Est-il possible de construire des projets de territoire mieux acceptés ?-source Terre Net

Entre la peur des produits phytosanitaires, les plaintes sur les odeurs ou le bruit occasionnés par l’activité agricole, les intrusions de militants antispécistes, les polémiques sur l’irrigation, les agriculteurs voient leur travail de plus en plus contesté au quotidien. Existe-t-il des leviers pour favoriser la reconnexion entre les agriculteurs et les riverains ?

ALIMENTATION

Le commerce alimentaire en ligne est (sans doute) là pour longtemps-source Agri Mutuel

Semaine après semaine de confinement, la tendance se renforce : les Français sont nombreux à faire leurs courses alimentaires en ligne, et les experts sont persuadés que cela laissera des traces une fois les restrictions levées… À condition de soigner l’accessibilité et les délais de livraison

.https://www.agri-mutuel.com/politique-economie/le-commerce-alimentaire-en-ligne-est-sans-doute-la-pour-longtemps/

CLIMAT

La pluie respecte aussi le confinement-Source Entraid’

Dans plusieurs départements, la pluie est « aux abonnés absents ». Une sécheresse précoce qui se renouvelle et impacte déjà les cultures.

https://www.entraid.com/articles/secheresse-precoce-orge?utm_source=Newsletter237EntraidAbonnes&utm_medium=LienArticle&utm_campaign=Newsletter30avril2020

CULTURES FOURRAGERES

Fourrages ligneux / Des arbres dans la ration des bovins-source Terre Net.

Adrien Messean, éleveur bovin des Hauts-de-France, a une spécialité : les arbres fourragers. Pour pallier le manque d’herbe en fin d’été, il complémente son troupeau allaitant avec des arbres fourragers. Il partage son expérience et organise une formation pour les éleveurs intéressés.

http://www.web-agri.fr/conduite-elevage/culture-fourrage/article/des-arbres-dans-la-ration-des-bovins-1178-168906.html

DESHERBAGE

La houe rotative sur maïs pour diminuer l’usage des  phytos-vidéo-source Ecophytopic

https://ecophytopic.fr/proteger/la-houe-rotative-sur-mais-pour-diminuer-lusage-des-phytos?utm_source=sendinblue&utm_campaign=Lettre_PIC__51__filires&utm_medium=email

Désherbage électrique: une efficacité variable- Source Entraid’

Les essais de désherbage électrique menés par Arvalis montrent une efficacité variable. Elle est notamment inégale selon l’espèce à détruire et l’humidité du sol.

https://www.entraid.com/articles/desherbage-electrique-une-efficacite-variable-zasso-xpower-cnh-arvalis

CORONAVIRUS

Peu d’impact sur le travail en bovins viande mais avec quelques adaptations -source Agri Mutuel

Comment les éleveurs vivent-ils au quotidien la crise sanitaire et économique du coronavirus ? Ont-ils modifié leur façon de travailler depuis le développement de la pandémie ? Pour partager les ressentis du terrain et les pratiques mises en place, l’Idele donne « La parole aux agriculteurs » en relayant, sur son site web, des enquêtes téléphoniques régionales menées notamment par Inosys-Réseaux d’élevage et les chambres d’agriculture. Premiers résultats dans le Limousin au sein d’exploitations spécialisées en bovins viande.

https://www.agri-mutuel.com/politique-economie/peu-dimpact-sur-le-travail-en-bovins-viande-mais-avec-quelques-adaptations/

FILIERES

Transformer leur lait en glaces, ils se sont lancés mais pas n’importe comment !-source Terre Net

C’est à quelques kilomètres de Dieppe en Seine Maritime (76) que Damien Capron et Nicolas Blondel ont lancé la ferme d’Idoine. Éleveur laitier pour l’un, salarié agricole pour l’autre, les deux hommes se sont associés dans l’objectif de fabriquer des glaces à la ferme. Ils ont alors fait appel à Glace concept qui les a accompagnés dans leur projet. Aujourd’hui, avec presque deux ans de recul, les associés ont déjà transformé près de 100 000 litres de lait et il y en a pour tous les goûts…

PAC

Prolongation d’un an pour la Pac actuelle-source Agri Mutuel

La Commission agriculture du Parlement européen a adopté le 28 avril un règlement transitoire autorisant la prolongation pour un an de la Pac selon ses règles actuelles, alors que cette dernière devait normalement prendre fin en décembre 2020.

https://www.agri-mutuel.com/politique-economie/prolongation-dun-an-pour-la-pac-actuelle/

Revue de presse avril 2020

AGRICULTURE

Fermes urbaines : l’agriculture en ville, un marché juteux ?-source Techniques de l’ingénieur

Depuis quelques années, des startups proposent aux particuliers et aux professionnels d’installer des zones de culture d’un genre nouveau en zone urbaine ou périurbaine. Qu’ils poussent en conteneurs, sur des toits ou dans des vitrines réfrigérées verticales, les fruits et légumes cultivés en ferme urbaine attirent les intérêts et les investissements.

https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/fermes-urbaines-lagriculture-en-ville-un-marche-juteux-76730/?utm_campaign=/72/WP/AY4ENVI

ALIMENTATION

La pandémie ravive le débat sur l’autonomie alimentaire de la France -source Plein Champ

La France à l’abri de la pénurie, jusqu’à quand ? La crise liée au coronavirus pointe les vulnérabilités des flux d’approvisionnement en produits agricoles et remet au goût du jour le thème de la souveraineté alimentaire.

CORONAVIRUS

Une affiche pour les CUMA-source Entraid’

La fédération des CUMA du Tarn et Garonne a élaboré une affiche rappelant les précautions

http://www.occitanie.cuma.fr/actualites/les-gestes-barrieres-face-au-covid-19-en-cuma

Covid-19 et climat : quelles leçons tirer de ces crises ? source environnement Magazine

Helen Etchanchu, professeure assistante à Montpellier Business School, donne son point de vue sur les chamboulements sociétaux et environnementaux que devrait créer la crise sanitaire actuelle.

https://www.environnement-magazine.fr/politiques/article/2020/04/07/128655/tribune-covid19-climat-quelles-lecons-tirer-ces-crises

Le détail des mesures pour aider les entreprises et exploitations agricoles-source Terre Net

Pour aider les entreprises en général, et les entreprises agricoles en particulier, à faire économiquement face aux conséquences du Covid-19, le Gouvernement a mis en place par ordonnances différentes mesures. Outre une aide forfaitaire pour les entreprises les plus durement impactées, des assouplissements ont été définis pour le paiement des factures et les procédures collectives. Des reports de cotisations sociales ont aussi été instaurés. L’Etat a par ailleurs mis en place un dispositif de prêt garanti pour soutien.

« Pour les agriculteurs, le confinement est moins fort qu’il y a un an« -source Plein Champ

Loin d’être confinés, les agriculteurs sont plus que jamais au travail pour nourrir une population qui, en ces temps de guerre sanitaire, se rend soudainement compte de l’importance de l’agriculture. Un réel revirement de situation, au vu du climat de tension entre monde agricole et monde urbain relayé par la presse ces dernières années.

Ça n’arrive pas qu’aux autres ! C. Didelot (88) : « Atteint du coronavirus, j’ai dû réorganiser mon travail »-source Terre Net

Christophe est éleveur laitier dans le Grand Est. Ayant contracté le coronavirus, il a immédiatement renvoyé son apprenti chez lui pour éviter toute contamination. Tandis qu’il espérait avoir droit au service de remplacement, l’éleveur s’est retrouvé seul, démuni face à son travail à la ferme. Il a donc fallu s’organiser pour continuer à travailler tout en combattant la maladie.

ENERGIE PHOTOVOLTAIQUE

Clôturer les parcelles avec des panneaux solaires-source Entraid’

Le groupe Total Quadran, en collaboration avec la société allemande Next2Sun va déployer une solution photovoltaïque basée sur le montage vertical de panneaux bifaciaux.

https://www.entraid.com/articles/cloturer-les-parcelles-avec-panneaux-solaires-verticaux?utm_source=Newsletter231EntraidAbonnes&utm_medium=LienArticle&utm_campaign=Newsletter9avril2020

FILIERES

Une initiative intéressante : le marché bus-source Terre Net

Depuis mars 2016, un drôle de bus parcourt les routes du nord de l’Alsace avec à son bord de drôles de passagers : des fruits et légumes, du pain, du lait, de la viande, etc. et aussi des agriculteurs ! Ces derniers ont trouvé un moyen pour le moins original d’aller à la rencontre des consommateurs et de vendre leurs produits en direct.

PAC

Le débat public sur la politique agricole commune est suspendu-sourec Actu Environnement

https://www.actu-environnement.com/ae/news/suspension-debat-public-politique-agricole-commune-35255.php4#xtor=ES-6

Report de la date limite au 15 juin en raison du coronavirus- source Terre Net

Autorisée par la Commission européenne pour tenir compte des conséquences de la pandémie de Covid-19, la date limite pour les déclarations Pac a été repoussée d’un mois, au 15 juin, sans entraîner de pénalités pour les exploitants.

PRODUITS PHYTOS

Vendre ou prescrire, il faut choisir- source Terre Net

La mesure est inscrite dans la loi Égalim : définies comme « activités incompatibles », la vente et le conseil de produits phytosanitaires ne pourront plus être assurés par une même personne. D’ici au 1er janvier 2021, coopératives et négoces devront faire un choix.

Résidus de pesticides dans les aliments : rapport de L’european Food Safety Authority-source site EFSA

L’EFSA a publié son rapport annuel sur les résidus de pesticides présents dans les aliments dans l’Union européenne. Le rapport est basé sur les données collectées grâce aux activités de contrôle menées au niveau national par les États membres de l’UE, l’Islande et la Norvège, et comprend à la fois un échantillonnage ciblé et aléatoire.

https://www.efsa.europa.eu/fr/news/pesticide-residues-food-track-trends-our-browsable-charts

REGLEMENTATION

Dérogation ZNT aux chartes départementales-source Entraid’

Le Ministère de l’agriculture assouplit provisoirement les contraintes ZNT à l’intention des utilisateurs de produits phyto pour lesquels un projet de charte départementale est engagé

https://www.entraid.com/articles/derogation-aux-chartes-departementales?utm_source=Newsletter231EntraidAbonnes&utm_medium=LienArticle&utm_campaign=Newsletter9avril2020

.

Pas de confinement pour les agris, le travail continue pour nourrir les citoyens

Les agriculteurs poursuivent leur travail en cette période de « guerre » pour nourrir la population. Avec le retour du beau temps, les travaux dans les champs peuvent enfin avancer. (source Terre-Net)